Histoire

Situé sur la VIA AURELIA , le domaine de Campdumy (« champs des vendanges » en vieux   provençal , dispose d’un riche passé historique  , dont témoignent certains vestiges romains :

La borne milliaire datant de NERON (58 après J.C.) a été retrouvée sur le domaine et se situe actuellement dans notre caveau de dégustation. Une traduction du texte en latin est disponible.

Philémon Gavoty fit l’acquisition de la propriété en 1806.IMG_2305

8 générations se sont succédé. André Gavoty journaliste littéraire à la Revue Des Deux Mondes alors aux commandes, confia la gestion du domaine en 1960 à son neveu Pierre (1925-2006) .

Bernard Gavoty ,(1906-1980) critique musical au Figaro, héritier du Petit Campdumy  ,écrivait sous le pseudonyme de CLARENDON  s’associa alors avec Pierre pour organiser une commercialisation commune des vins des deux exploitations : le Petit et le Grand Campdumy .

Après  1980, au décès de Bernard, le Domaine Gavoty constitué alors par les deux propriétés de 50 ha chacune, fit le choix stratégique de commercialiser ses vins auprès d’un circuit traditionnel constitué de restaurants, caves , entreprises et clientèle particulière . En 1997, la séparation des deux exploitations (vente de la propriété de Bernard) ramène la production à moins de 50 ha.

Pendant toutes ces années, Pierre et Bernard se sont attachés à défendre ce terroir, d’une part   en permettant l’introduction de plusieurs communes dont Cabasse dans l’aire d’appellation Côtes de Provence ; d’autre part en s’impliquant dans la valorisation de l’image, grands   visionnaires à l’époque d’une appellation qui mettra encore plus de 20 ans  à s’affranchir de ses   chaînes.

Une personnalité du monde paysan va marquer ladomainegavoty_vin vie du domaine de 1940 à 1980; c’est Nicodem Dotto qui est régisseur et va connaître le choc de culture gigantesque que représente le passage de la charrue à cheval, à la motorisation grâce à l’arrivée des premiers tracteurs.

A partir de  1985  Roselyne Gavoty prend en charge la vinification et donne une nouvelle orientation commerciale .En 2001, elle prend la totalité de l’exploitation en charge avec l’aide de son mari Hervé.

Nico Dotto :  » le premier tracteur « vigneron » est arrivé sur le domaine de Campdumy en  1947 ou 48 , c’était un « centaure »que  nous avons acheté au surplus américain  (qui servait à tirer les avions ) » et nous l’avons utilisé jusqu’en 1980 ! » « l’agrandissement de la cave  avait pu se faire en 1895 – a-t-il appris des anciens – en achememinant des longues poutres de 15 m de long  qui ont dû être tractées par des chevaux depuis la gare de Carnoules à 20 km. »